Budget participatif : découvrez vite les projets soumis au vote !

  • 18 juillet 2017
  • Mis à jour le 20 septembre 2017
  • S'engager

La liste des projets soumis au vote 2017 est disponible. Découvrez vite les 30 projets pour le 11e ! Des projets qui concernent aussi bien le cadre de vie, que l’environnement ou encore la culture, la prévention et à la sécurité.

Le Budget participatif : faites le Paris de demain

Dispositif de démocratie locale, le Budget participatif permet aux Parisiennes et aux Parisiens de proposer des projets d’envergure parisienne et des projets à l’échelle de leur arrondissement. Les projets lauréats sont ceux ayant reçu le plus de suffrages dans la limite de l’enveloppe d’investissement de la Ville de Paris qui y est consacrée. La Mairie de Paris réserve pour cela une enveloppe budgétaire correspondant à 5% de son budget d'investissement. Soit pour la période 2014-2020 : un demi-milliard d'euros.

En 2017, l’enveloppe consacrée au Budget Participatif s’élève à plus de 100 millions d’euros. 30 millions d’euros sont dédiés aux quartiers populaires, avec pour objectif d'y favoriser l’émergence de projets. 10 millions d'euros sont dédiés aux écoles primaires et aux collèges, pour accroître la participation des enfants et des jeunes à la vie de la Cité.

Du 13 septembre au 1er octobre : on vote !


Ce sont 30 projets pour le 11e qui ont été retenus et qui sont soumis au vote. Découvrez-les vite !

CADRE DE VIE

La rue de la Roquette a été réaménagée entre la place de la Bastille et la place Léon Blum, mais le tronçon restant n'a fait l'objet d'aucune rénovation. Sa végétalisation est insuffisante, et certains trottoirs sont trop étroits. Nous proposons donc d'une part de végétaliser la rue de la Roquette par la plantation d'arbres sur le trottoir ou dans les files de stationnement avec un élargissement du trottoir, et d'autre part de donner plus de place aux piétons dans cette même rue, entre la place Léon Blum et le boulevard de Ménilmontant.

Compte tenu du coût élevé de ce projet et selon la concertation qui sera menée avec les habitants si le projet était voté, l'aménagement pourra se concentrer sur un tronçon de la rue seulement pour permettre un aménagement qualitatif (de la place Léon Blum jusqu'au square de la Roquette, ou du square jusqu'à la rue de la Folie Régnault ou au boulevard de Ménilmontant par exemple).

Nous proposons de redonner plus de place aux piétons et aux mobilités douces afin d’apaiser les circulations du quartier par un réaménagement de la rue Oberkampf entre le boulevard Richard Lenoir et l'avenue Parmentier, en concertation avec les riverains. Ce tronçon est composé de nombreux commerces de bouche, traiteurs, bars et restaurants où se rendent quotidiennement les habitants du quartier. Les trottoirs sont particulièrement étroits et peu adaptés à cette densité piétonne.

Projet en quartier populaire

Le secteur Saint Maur/Timbaud/Oberkampf est une zone urbaine dense et très fréquentée, mais on y trouve trop peu de places de stationnement pour les vélos ou les deux-roues motorisées. En conséquence, nombreux sont les scooters qui encombrent certains trottoirs et places du quartier. Les emplacements existants devraient être mieux signalés, agrandis ou rénovés dans certains cas, et de nouvelles places créées tout en respectant les contraintes de voisinage.

Avec ses 9 853 m², le square Maurice Gardette est le 2ème plus grand espace vert du 11ème arrondissement, situé au cœur d'un quartier très dense à fort caractère minéral. Toutes les rues adjacentes sont dévolues au stationnement automobile, avec peu de place pour les piétons, nuisant ainsi à la convivialité du quartier et la vitalité du commerce local. En concertation avec les habitants, l'idée serait de créer une vaste zone piétonne autour du jardin, englobant la rue du Général Blaise, la rue du Général Guilhem, la rue Rochebrune, et les passages Guilhem et Rochebrune. Ce quartier sans voiture donnera la priorité aux circulations douces (piétons et cyclistes). Seuls les véhicules de secours, de livraison et de nettoyage seront encore autorisés à circuler. Ces rues piétonnes sécuriseront l'accès des familles et de leurs enfants au square Maurice Gardette. Afin d'ouvrir l'espace libéré à de nouveaux usages, l'accent sera mis sur la végétalisation et le sport de rue, avec l'installation de jardinières et d'agrès en accès libre. Ce nouveau cadre apaisé renforcera le lien social entre le square et son quartier, pour en faire un nouveau « cœur de ville », favorisant l'attractivité des commerces et artisans de proximité.

Projet en quartier populaire

Nous proposons d'égayer l'espace de jeux du square Jules Verne par la pose d'un sol souple avec des bosses multicolores. Nous proposons également de repenser les espaces autour de l'aire de jeux en y installant des tables de pique-nique.

Le trottoir pair de la rue de la Fontaine au Roi, dans sa première partie depuis la rue de la Folie Méricourt, est extrêmement étroit : une personne en fauteuil roulant ne peut pas y passer convenablement ! Nous proposons donc de supprimer quelques places de stationnement longitudinal entre les numéros 2 et 8 de la rue et d'élargir le trottoir, pour le confort de tous les usagers.

Projet en quartier populaire

Tous les ans un nouveau projet propose un aménagement de la zone située du côté pair au niveau du 67-85 rue de la Fontaine au Roi, preuve s'il en est que cette zone est décidément complexe à requalifier. Actuellement les murs aveugles servent de support à des graffitis et quelques jardinières bricolées avec des palettes sont posées là. L'ensemble est disparate, plutôt sauvage et peu esthétique et donne l'impression d'une zone laissée à l'abandon. Il est probable que dans le temps les jardinières ne tiennent pas la distance et que la zone de graffiti devienne illisible. Nous proposons donc d’embellir cette zone en investissant dans du mobilier urbain solide et une végétalisation entretenue.

Ce projet vise à mettre en valeur le square Marcel Rajman et l’entrée de la salle Olympe de Gouges, en contrebas du square. L’environnement très minéral de ces espaces pourrait être réaménagé afin d’apaiser les usages du square et d’en accroître la végétalisation. Nous proposons ainsi de planter 20 rosiers dans le square, à la mémoire de Marcel Rajman, résistant pendant la Seconde Guerre Mondiale dans le 11e arrondissement et exécuté à l’âge de 20 ans. Nous proposons également de végétaliser le square par l’implantation dans ses allées de pergolas sur lesquelles pourraient pousser des plantes grimpantes (chèvrefeuille, clématite…). L’entrée du centre pour personnes âgées pourrait ainsi être mise en valeur. Une partie des nouvelles plantations pourrait aussi faire l’objet d’un jardin partagé, appuyant la promotion de la biodiversité. Le square dispose également d’un espace central aujourd’hui inutilisé : nous proposons d’y intégrer des espaces d’animation, tels qu’une estrade éventuellement couverte, afin de rendre le square plus vivant et attractif. Un nouvel aménagement des espaces cités devrait enfin permettre de rendre plus accessible la salle Olympe de Gouges aux personnes à mobilité réduite. Nous proposons que l’entrée de la salle et son parvis soient mis en valeur par des équipements de détente et de loisirs : assises, tables de ping-pong, jeux d’échecs, agrès…

Le projet consiste à repenser certains espaces publics du quartier Saint-Bernard.

Il est donc proposé de :

- Requalifier la rue Charrière par une végétalisation supplémentaire et un traitement du sol de manière à créer une liaison avec l’esplanade René Lebas et les deux squares ;

- Réaménager le square Raoul Nordling afin de permettre l’implantation d’une troisième aire de jeux pour enfants, sans que cela soit au détriment de la végétalisation.

- Étudier les pistes d’un réaménagement du square Louis Majorelle en créant de nouveaux espaces de détente accessibles à tous, un jardin partagé et ajoutant des assises.

- Requalifier l’esplanade Renée Lebas qui est devenue piétonne : végétalisation (plantation d’arbres, mur végétalisé), mobilier urbain, agrès, etc.

- Créer un espace d'activités sportives dans le prolongement du terrain de basket rue Charrière, sur l'un des deux terrains de boules aujourd'hui inutilisé. La gestion de ce nouveau terrain pourrait être assurée par la Direction de la Jeunesse et Sports de la Ville, et ainsi rattachée à celle du centre sportif Candie. En outre, les animateurs et services civiques de l'association du Quartier Saint-Bernard pourront y proposer des animations sportives ponctuelles.

Ce projet part du constat de la vitesse excessive de certains automobilistes dans la rue des Taillandiers et dans la rue de la Roquette, toutes deux situées dans un quartier très fréquenté (bars, restaurants, clubs) avec des familles. En week-end comme en semaine, nous faisons chaque jour rue de la Roquette le constat d'excès de vitesse des voitures, dangereux pour les piétons. L'installation de ralentisseurs rue des Taillandiers, rue de Charonne (section entre l'avenue Ledru-Rolin et la rue du Faubourg Saint-Antoine) et rue de la Roquette (section entre Bastille et Place Léon Blum) sécuriserait le quartier en empêchant les dépassements de vitesse autorisée en ville et les accidents qui pourraient en découler.

Projet en quartier populaire

Ce projet vise à poursuivre le réaménagement de la place Marek Edelman. Ce lieu présente un fort potentiel du fait de la proximité du gymnase, d’une résidence étudiante, d’un foyer de travailleurs, d’une auberge de jeunesse, d’habitations collectives et d’équipements scolaires. Les agrès installés dans le cadre du budget participatif 2014 ont permis de redonner vie à l’espace de l’autre côté de la rue, et il serait intéressant d’utiliser, de développer et d'optimiser l’espace encore vacant de l’autre côté de la rue dans le prolongement de l’auberge de jeunesse. Pour plus de convivialité, nous proposons un travail sur le sol ainsi qu’un aménagement avec des structures jouant sur les volumes et les courbes pour un espace qui invite à s’assoir. Il pourrait être intéressant d’intégrer une part de végétalisation par le biais de bacs ou pots de fleurs ou arbres pour adoucir la minéralité du lieu. L'espace concerné pourrait également accueillir une aire de sports avec des agrès de type paniers de basket ou cages de football. Pour compenser le manque d'espace, nous proposons aussi d'étudier le rétrécissement du trottoir opposé à gauche pour laisser plus de places aux voitures. Un Baby-Foot se trouve sur cette même place mais est inutilisé : l'installation d'un système de machine à jetons pour les balles pourrait aussi être étudiée pour faire en sorte que le baby foot soit utilisé. Afin de créer de la fluidité et du lien entre les deux espaces de part et d’autre de la rue, nous aimerions enfin suggérer la piétonisation de la rue sur certains créneaux horaires du week-end.

Projet en quartier populaire

Le square Jean Aicard, situé dans le XIeme arrondissemen,t se trouve dans un quartier très dense en termes de bâti. Il est le seul « espace vert » dans un périmètre de plus de 400 m. Il occupe une surface de 1 800 m2 en s’étendant sur près de 190 mètres de long et 10 mètres de large, surface non négligeable dont pourtant quasiment un tiers est inutilisé, du fait de la segmentation des espaces.

Nous, le Collectif des habitants et acteurs du quartier EDL 11, le Centre Paris Anim, le Théâtre du Chaudron et Bamavibe, avons relevé des dysfonctionnements :

1. La perte de place liée à la segmentation des espaces. Près de 490 m2, soit l’équivalent de l’aire de jeux pour enfants, sont occupés par des « placettes » qui n’offrent aucun usage en l’état.

2. L’accès rue Oberkampf est condamné pour ne pas traverser le boulodrome : le square est difficilement accessible, son existence est parfois même ignorée des piétons.

3. L'insuffisance d’équipements pour les adolescents.

4. La segmentation n’incite pas à l’échange mais à l’entre-soi.

5. La végétation est limitée aux arbres et aux bordures.

Ce que nous proposons :

1. Unifier le square afin de rétablir une continuité et un cheminement sur sa longueur.

2. Rétablir l’accès rue Oberkampf, très fréquentée des piétons.

3. Conserver les usages actuels et les compléter d’équipements (pelouse, appareils de sport, kiosque multi-activités,…) et d’espaces pour tous les publics et les associations du quartier (salle polyvalente, Centre Paris Anim, le Théâtre du Chaudron…)

4. Enrichir la palette végétale pour valoriser les entrées du square et favoriser les pratiques de jardin partagé.

Faisons du square Jean Aicard un îlot joyeux et convivial !

Emprunté quotidiennement par plus de 400 élèves, leurs parents, les communautés éducatives des écoles, les habitants, les commerçants ou encore les citoyens lors des élections, le passage Beslay reste sale, vétuste et peu convivial. Depuis de nombreuses années, de nombreux résidents et acteurs locaux se mobilisent pour faire embellir ce passage. Cette année, artistes, associations et commerçants ont rejoint le Collectif Passage Beslay, pour en faire un point de passage d’une trame verte et écologique, le Boulevard des Coccinelles. La partie basse piétonne, entre les deux écoles, est aujourd’hui investie par le Collectif Passage Beslay, les écoles, le jardin partagé Truillot, et le réseau de solidarité entre sans abris le Carillon, pour la création d’un jardin pédagogique, artistique et culturel.

Nous proposons des aménagements complémentaires sur le passage Beslay :

-Requalifier le passage Beslay et apaiser la circulation au croisement de la rue de la Folie Méricourt.

-Sécuriser et rendre plus agréable la sortie de l’école Pihet à l’angle du passage Beslay et de la rue Pihet, par exemple en temporisant les passages de véhicules (hors taxis d’enfants) le temps de l’ouverture des portes de l’école, ou en réalisant des marquages au sol visibles.

-Mettre en accessibilité l'entrée de l'école Beslay aux personnes à mobilité réduite : construction d'une rampe d'accès et surrélèvement du passage.

-Mettre en valeur le jardin Pihet-Beslay, le plus petit jardin de Paris, par la végétalisation des murs pignons appartenant à la Ville et ceux pour lesquels nous auront l'accord des (co)propriétaires.

-Revoir l’éclairage pour rendre toute sa lumière au passage sans couper les arbres.

-Poursuivre et prolonger la démarche d'enjardinement peint et végétal engagé dans la partie piétonne en 2017.

À la suite du projet lauréat 2016 de promenade plantée dans le bas du boulevard de Charonne, il est logique de poursuivre vers le nord la requalification d'un des plus larges boulevards des 11ème et 20ème arrondissements, tout en respectant la coexistence avec le projet de parcours sportif sur ce même boulevard. La mise en place de jardinières hors sol sur les deux cotés du terre-plein central transformerait cet espace très emprunté par les piétons en un véritable lieu de promenade urbaine, à la manière du réaménagement très réussi du nord du cours de Vincennes. Cette végétalisation aurait également un effet dépolluant et rafraîchissant (lutte contre l'effet d'îlot de chaleur).

Projet en quartier populaire

Notre quartier est le plus dense en logements d’Europe. La place des espaces verts y est notoirement insuffisante. Chacun est conscient de la nécessité de favoriser la biodiversité dans la lutte contre le réchauffement climatique. Le projet de la Commission Cadre de vie du Conseil de quartier vise aussi à rendre notre quartier plus beau et plus agréable en favorisant la participation de tous.

Les entrées de certaines rues pourraient être marquées par des formes de végétalisation diverses, comme des arches ou des portiques végétalisés pour accueillir des plantes grimpantes dans les rues les plus minérales, comme la rue de Vaucouleurs.

Nous proposons aussi de planter des arbres dans les espaces encore disponibles du quartier, comme la place Jean Ferrat qui pourrait accueillir au moins 3 arbres cela sans gêner la circulation des piétons.

Enfin nous proposons de végétaliser les terre-pleins centraux des boulevard de Ménilmontant et de Belleville, en compatibilité avec la création du parcours sportif sur cet axe. Le premier pourrait d’ailleurs accueillir un jardin partagé.

CULTURE ET PATRIMOINE

De nombreux riverains, promeneurs et touristes qui transitent entre Bastille, la place des Vosges et le Canal St Martin déplorent le fait que les deux escaliers entre la rue Amelot et le Boulevard Beaumarchais (rue Scarron et rue Clotilde de Vaux) sont assez ternes, alors que la rue Amelot, avec ses galeries d'art, ses cours de piano et de peinture, son magasin de jeux et ses bars colorés, propose une atmosphère populaire et artistique. Le présent projet vise à couvrir les deux escaliers de la rue "Berlinoise" de Paris de mosaïques colorées, à l'instar de ce que l'on peut voir à Lisbonne et Valparaiso.

Les mosaïques donneront un cachet attrayant à ces espaces, renforceront le caractère artistique de la rue Amelot et amélioreront le confort des passants. Contrairement à la peinture actuelle, régulièrement taguée, les mosaïques seront faciles d'entretien.

Le thème de la mosaïque pourrait faire l'objet d'un appel à projet d'artistes tel que ceux auxquels la RATP, nouveau partenaire du Budget Participatif, fait appel pour certains de ses couloirs de métro.

Dans la continuité de l’aménagement du futur jardin Truillot, nous proposons de réaménager le parvis de l’église Saint-Ambroise et du square des Moines de Tibhirine à son pied.

Nous souhaitons remettre en valeur l’espace devant l’église afin qu’il ne soit pas délaissé des habitants à l’ouverture prochaine du jardin Truillot, qui nécessite de repenser la répartition de l’ensemble des espaces végétalisés. La présence du végétal pourrait ainsi être renforcée dans le square afin d’en faire un lieu de repos propice au développement de la biodiversité : des plantes vivaces et des arbustes pourraient remplacer les haies en bordure du square, et des massifs de plantes diverses pourraient occuper la petite pelouse centrale actuelle. Nous proposons en outre un aménagement de l’esplanade devant l’église afin que l’intégralité du parvis devienne un lieu de vie et de rencontre dans le quartier et constitue une liaison entre le jardin Truillot et l’église. Le réaménagement de l’esplanade comprendrait ainsi la plantation de parcelles enherbées et l’installation de bancs et d'assises pour profiter de la façade de l’église et de la perspective sur le jardin Truillot. Enfin, nous proposons qu’une pancarte illustrée soit installée sur le parvis pour retracer l’historique de l’église Saint-Ambroise et de la chapelle, qui fut détruite à cet emplacement lors du percement du boulevard Voltaire.

ÉDUCATION ET JEUNESSE

Les cours des écoles Saint Bernard et Alexandre Dumas ne disposent à ce jour d'aucun espace extérieur où s'abriter en cas d'intempéries.

Un auvent permettrait d'éviter de faire rentrer tous les élèves de l'école dans le préau les jours de pluie, comme c'est le cas actuellement, alors que la taille des préaux est inadaptée à l'accueil de l'ensemble des élèves.

BIEN DANS SON CORPS, BIEN DANS SA TÊTE ! Plus d’espaces pour les activités physiques et la lecture dans les crèches du 11ème.

Les enfants accueillis dans les crèches et haltes garderie ont entre 3 mois et 3 ans. Ils sont en pleine croissance psychomotrice, et ont besoin de mobiliser leur corps et leur esprit.

Le 11ème est l'arrondissement le plus dense et les espaces pour ramper, courir, grimper, sauter en toute sécurité ne sont pas nombreux.

D’autre part, les enfants accueillis dans les crèches et les haltes garderies de l’arrondissement viennent de tous les milieux socio-culturels. La lecture n'est pas forcément pratiquée à leur domicile et l’accès aux bibliothèques n’est pas aisé pour certaines familles. On sait pourtant que cet objet est un merveilleux outil pour accéder à ses émotions et à la culture.

En conséquence, les directrices des crèches et leurs équipes souhaitent plus d’espaces et de matériel dédiés à la motricité, et de bibliothèques au sein des établissements.

Notre projet propose :

- des structures motrices

- des parcours moteurs, sensoriels

- des tapis de réception, poufs, coussins

- des éléments pour sécuriser et délimiter les espaces : portillons, éléments en mousse, mobilier

- du matériel d’aménagement des espaces dédiés à la motricité: miroirs, barres de maintien, chaises

- des assises pour les professionnels qui sécurisent les enfants en se mettant à leur hauteur

- du mobilier pour ranger le matériel de motricité : cabane de jardin pour les vélos, meubles

Pour présenter les livres aux enfants, nous souhaitons :

- des bibliothèques , des bacs à livres

- des tapis pour s'assoir

- des fauteuils, des banquettes, des transats

- des assises pour que les adultes soient à la hauteur des enfants

- des moyens pour délimiter l’espace : barrières, structures mousse

La cour de l'école élémentaire Godefroy Cavaignac est de petite taille pour le nombre d'élèves accueillis et elle ne leur permet pas de se mettre à l'écart de l'agitation générale. Les classes, réparties sur 3 étages, sont desservies par un escalier extérieur dont le premier palier est une grande terrasse en bois sur pilotis qui court le long du bâtiment et même bien au-delà. La bibliothèque et une classe y ont un accès direct. Mais un grillage haut dessine le chemin vers les différents accès ce qui rend cette immense terrasse inaccessible et inutile dans son ensemble.

Nous souhaiterions qu'une partie du grillage soit retirée afin de permettre aux élèves d'accéder à la terrasse sur toute sa longueur pour s'y installer au calme, lire ou discuter pendant la pause méridienne, et aux animateurs d'en disposer pendant les ateliers ou aux enseignants d'y faire classe lorsqu'il fait chaud. La terrasse du premier étage est proche de la cour, ce qui permet une circulation et une surveillance aisée. Cette modification demanderait peu de travaux et de frais (retirer 2 grillages, prolonger celui de la rambarde et faire l'achat de quelques mobiliers d'extérieurs comme tables, chaises, fauteuils) et améliorerait sensiblement le bien-être de tous les usagers de l'école.

ENVIRONNEMENT

Ce projet est porté par le groupe inter-conseils de quartier du 11e. Il a pour objectif de végétaliser notre arrondissement et de rassembler dans la durée des citoyens autour de la notion de développement soutenable appliquée aux espaces verts.

La trame verte et écologique que nous proposons porte l’idée de créer une continuité bénéfique à la biodiversité dans le 11e arrondissement, du cimetière du Père-Lachaise jusqu’au boulevard Beaumarchais.

Afin de mettre en cohérence les projets d’aménagement sur ce secteur, nous proposons un aménagement complémentaire global permettant de mettre en liaison les squares Marcel Rajman, Roquette, Maurice Gardette, May-Picqueray (ex-du Bataclan), la promenade Richard Lenoir et le futur jardin Truillot, par une végétalisation créative des rues du 11e avec les habitants : le passage Beslay, la rue Saint-Sébastien, la rue de la Roquette, la rue Duranti. Nous proposons sur les voies susmentionnées la plantation d’arbres et l’installation de dispositifs de végétalisation tels que des jardinières, des espaces débitumés, accompagnés d’abris à insectes et de nichoirs favorisant la biodiversité dans notre arrondissement.

Le Boulevard des Coccinelles créera ainsi un véritable parcours piéton pour tous – enfants, adultes, personnes âgées, handicapés – doté d’une signalétique adaptée et pédagogique.

Le projet porte sur la requalification de l’espace vert devant la piscine Georges Rigal et son ouverture au public. Il est dommage que, dans le 11e arrondissement, des écrins de verdure tel que cet espace vert de 950 m² soient inaccessibles. Nous proposons donc d'ouvrir ce jardin au public et de requalifier les abords de l'équipement sportif George Rigal pour rendre ce dernier plus attractif. La requalification de cet espace comprendrait ainsi l'installation de bancs, la création d'allées et de portails ainsi qu'un remaniement de l'arrosage.

L'association Culture(s) en Herbe(s) gère et anime un jardin solidaire, le Jardin Marcotte, dans le square Colbert rue de Charonne. Ce jardin est ouvert à tous et accessible gratuitement sans inscription préalable ou adhésion à l'association. Notre projet est d'installer un Keyhole au jardin Marcotte. Un Keyhole Garden est un jardin circulaire en forme de trou de serrure, composé d'un trou central dans lequel on installe le compost et d'un espace de culture autour qui bénéficie en continu des apports nutritifs et de l’humidité du compost.

Outre les cultures produites, le Keyhole serait aussi un support de sensibilisation à des techniques culturales innovantes (lasagne bed, compostage, sensibilisation à la vie des sols et au respect de la terre). Ce sera l’opportunité de mener une réflexion sur les potentialités offertes par une agriculture de proximité naturelle et pointue.

Installer un Keyhole au sein du jardin Marcotte permettrait de toucher un public très large : nous accueillons un public très diversifié, des étudiants, des retraités, des habitants du quartier, des adultes en situation de précarité et de handicap. Les années précédentes, nous avons reçu environ 200 personnes sur une saison jardinière (de mi-mars à fin octobre). Le jardin est accessible aux horaires d’ouverture du Square Colbert, l'installation bénéficierait donc à tous les usagers du square. De plus, la présence d’un compost géré de manière collective aux pieds des immeubles pourrait permettre aux habitants du quartier Charonne de valoriser leurs déchets végétaux.

Le projet d’installation du Keyhole débuterait par un chantier participatif pour assembler les différents éléments de la structure. Nous nous procurerons la structure métallique ainsi que des planches en bois et nous réaliserons l’habillage du Keyhole au jardin Marcotte lors d’un chantier ouvert à tous.

Dans le cadre du projet de création du futur jardin Truillot, nous proposons d'habiller de plantes grimpantes sur un treillage en bois le mur taggué adjacent au jardin.

PRÉVENTION ET SÉCURITÉ

Partant du constat que les automobilistes accélèrent souvent trop fortement dans la montée de la rue Sedaine, nous proposons de mettre un dos d'âne au milieu de cette montée, au niveau du numéro 24 de la rue par exemple, afin de faire ralentir les voitures.

PROPRETÉ

Création d'un espace canin clôturé sur la promenade Richard Lenoir afin de répondre à une demande existante et croissante du quartier République-Saint Ambroise non seulement de la part des maîtres de chiens mais également de l'ensemble de la population. En effet, chaque jour, une quarantaine de chiens fréquentent le terrain situé face au 74 boulevard Richard Lenoir, cette pratique peut être gênante tant pour les propriétaires de chiens que pour les passants. L'idée est de pouvoir créer un espace défini où les maitres pourraient voir leurs chiens se sociabiliser (les chiens qui n’ont pas une activité physique quotidienne et ne sont pas suffisamment en rapport avec leurs congénères peuvent développer des troubles du comportement) sans avoir peur qu'ils se sauvent.

Un espace canin est aussi bénéfique pour tous, c'est un lieu de rencontre, d’échanges, qui permet de développer un lien social intergénérationnel devenu trop rare dans la vie citadine. C'est également un lieu où l'accent serait mis sur la propreté et la citoyenneté afin d'éviter que des maitres peu scrupuleux ne ramassent pas les déjections de leur animal (l'idée n'est pas de créer un crottoir ou une canisette) L'espace situé rue de la Roquette est malheureusement d'une part trop loin pour nombre d'usagers du Richard Lenoir (personnes âgées, à mobilité réduite...) et de surcroit déjà occupé par de nombreux chiens; il est devenu insuffisant pour le 11ème !

La fréquentation de la promenade Richard Lenoir par la race canine est bien réelle depuis plusieurs années et totalement occultée. Ce projet ne nécessite que très peu d'investissements puisqu'il suffirait de clore une partie d'un jardin déjà existant et peu fréquenté.

SOLIDARITÉ ET COHÉSION SOCIALE

Projet en quartier populaire

Notre projet propose d'installer un kiosque d'environ 2 mètres sur 3 sur l'esplanade Roger Linet, afin de créer un lieu d'animation, de rencontre et de partage dans le quartier Belleville / Saint-Maur. Il pourrait être animé par le Conseil de quartier Belleville / Saint-Maur, en particulier par la commission "Culture et Animation" et par d'autres associations et structures de quartier.

Le Circul'Livre organisé sur cette esplanade un samedi par mois depuis novembre 2007, et qui a dû être suspendu depuis novembre 2015 pour des problèmes d'accès au lieu de stockage, pourrait enfin être relancé. A leur grande satisfaction, les habitants du quartier pourront à nouveau se retrouver, se rencontrer, emprunter des livres et échanger avec les bénévoles du Conseil de quartier et avec d'autres acteurs du quartier.

Le kiosque pourrait abriter quelques tables et plusieurs centaines de livres. Il serait autonome grâce à un petit panneau solaire sur le toit, assurant un minimum d'éclairage.

SPORT

Les centres George Rigal et Cour des Lions sont les deux principaux équipements sportifs du 11ème arrondissement. Ils ont été bâtis dans les années 1970 et regroupent en leur sein de nombreuses infrastructures : piscines, gymnases, dojos, salle de danse ou encore salle de tennis de table.

Le 11ème arrondissement étant le plus densément peuplé de Paris, ces deux équipements sont extrêmement fréquentés.

Ainsi, afin de rendre l’usage de ces centres sportifs plus agréable pour chacune et chacun, il nous semble opportun de moderniser ces équipements, notamment en ce qui concerne leurs vestiaires, sanitaires et douches.

Nous proposons d'installer des équipements sportifs dans différents jardins du 11ème arrondissement. Il s'agit de rénover et de développer l'offre de loisirs pour répondre aux attentes de tous les publics : enfants, adolescents, adultes, familles...

Pour cela, nous souhaitons installer des appareils de musculation, fitness, agrès et street workout dans les jardins publics du 11ème arrondissement suivants :

- Jardin Damia 24 rue Robert et Sonia Delaunay

- Jardin Émile Gallé 32 rue Neuve des Boulets

- Square Jules Ferry 11-29 Bd Jules Ferry

Ce projet a pour objectif de rendre le sport accessible à tous et à toutes, quelles que soient les générations, afin de faire de cette pratique du sport en libre accès un moment de convivialité et de solidarité intergénérationnelle qui favorise le lien social en ville. Ce projet est soutenu par le conseil de quartier Nation Alexandre Dumas.

Plusieurs terrains d’éducation physique (TEP) dans le 11e arrondissement présentent un revêtement au sol usé, aujourd’hui peu praticable. Notre projet se concentre sur cinq TEP du 11e : Thiéré, 68 Philippe-Auguste, Emile Lepeu, Candie et Bullourde.

Nous proposons tout d’abord la réfection du revêtement de ces terrains pour que les sportifs du 11e puissent pratiquer dans de meilleures conditions.

Nous proposons également que soit étudiée la possibilité de couvrir les TEP Thiéré, Emile Lepeu, Candie et Philippe Auguste par une structure légère telle qu’un auvent, un filet ou une bulle, afin de permettre une pratique sportive même par temps de pluie.

Nous proposons aussi qu’un filet rétractable soit installé sur le court de tennis du passage Bullourde.

En outre, nous souhaitons que les TEP du 11e soient davantage mis en valeur par une végétalisation de leurs abords directs (au sol ou sur les toits), ainsi que par l’implantation d’équipements sportifs dans les espaces inutilisés, comme des agrès sportifs et des tables de ping-pong.

Enfin, nous proposons qu’une partie du local du TEP Thiéré soit aménagée en espace convivial à disposition des associations sportives.

Où voter ?

Pour voter, deux possibilités s'offrent à vous :

- En ligne, sur le site dédié ;

- Physiquement, dans l’une des urnes déployées dans l'arrondissement.

Les urnes fixes

Du lundi au vendredi : 8h30 - 17h

Samedi 16/09 : 10h - 17h

Dimanche 24/09 : 10h - 18h

Du lundi au samedi : 11h - 19h

Dimanche : 10h - 18h

Mardi, jeudi et vendredi : 13h - 19h

Mercredi et samedi : 10h - 18h

Mardi, jeudi et vendredi : 11h30 - 13h30

Mercredi : 11h30 - 20h

Samedi et dimanche : 10h - 18h

Mardi, mercredi et vendredi : 10h - 19h30

Jeudi : 10h - 22h

Samedi : 14h - 19h30

Les urnes mobiles

Forum des Associations et des Sports (boulevard Richard Lenoir) : 10h - 17h

Ilot Bréguet (27-35, rue Bréguet) : 12h - 16h

École maternelle Présentation (4 bis, rue de la Présentation) : 16h - 17h

Centre Paris Anim' Victor Gelez (1-3, rue Victor Gelez) : 10h - 18h

Maison des Pratiques Artistiques Amateurs Bréguet (17-19, rue Bréguet) : 12h - 16h

École élémentaire Saint-Bernard (31, rue Saint-Bernard) : 16h - 17h

Centre Paris Anim' Victor Gelez (1-3, rue Victor Gelez) : 10h - 18h

Centre sportif Candie (11, rue de Candie) : 14h - 19h

Centre d'animation (MJC) Mercoeur (4, rue Mercoeur) : 13h - 18h

École élémentaire Belleville (77, boulevard de Belleville) : 17h - 18h

La Petite Roquette (125, rue du Chemin Vert) : 13h - 19h

École élémentaire Bouvines (4, avenue de Bouvines) : 16h - 17h

Ludothèque Nautilude (2, rue Jules Verne) : 9h - 17h

La Petite Roquette (125, rue du Chemin Vert) : 13h - 19h

École élémentaire Godefroy Cavaignac (35, rue Godefroy Cavaignac) : 16h - 17h

Square de la Roquette (143, rue de la Roquette), à l'occasion de la Fête des jardins : 14h - 17h

Ludothèque Nautilude (2, rue Jules Verne) : 9h - 17h

La Petite Roquette (125, rue du Chemin Vert) : 13h - 19h

Square de la Roquette (143, rue de la Roquette), à l'occasion de la Fête des jardins : 14h - 17h

École élémentaire Keller (4, rue Keller) : 16h - 17h

Foyer Jeunes Travailleurs Sedaine (35, rue Sedaine) : 19h - 21h

La Petite Roquette (125, rue du Chemin Vert) : 13h - 19h

École élémentaire Titon (14, rue Titon) : 16h - 17h

Le Bouquin qui Bulle (19 bis, rue de l'Orillon) : 15h30 - 19h

Centre social Le Picoulet (59, rue de la Fontaine au Roi) : 10h - 18h

Centre sportif Candie (11, rue de Candie) : 14h - 19h

La Petite Roquette (125, rue du Chemin Vert) : 13h - 19h

École élémentaire Pihet (1, rue Pihet) : 17h - 18h

Centre social Le Picoulet (59, rue de la Fontaine au Roi) : 10h - 18h

Centre social et culturel Solidarité Roquette (47, rue de la Roquette) : 13h - 19h

La Petite Roquette (125, rue du Chemin Vert) : 13h - 19h

École maternelle Duranti (10 bis, rue Duranti) : 16h - 17h

La Petite Roquette (125, rue du Chemin Vert) : 13h - 19h

École élémentaire Alphonse Baudin (17, rue Alphonse Baudin) : 16h - 17h

Le Bouquin qui Bulle (19 bis, rue de l'Orillon) : 15h30 - 19h

La Petite Roquette (125, rue du Chemin Vert) : 13h - 19h

Place de la Nation, à l'occasion de la Journée sans voiture : 10h - 18h
Dernière mise à jour le mercredi 20 septembre 2017

Restez connecté

Lettre d'information

Pour suivre l’actualité de votre arrondissement, inscrivez-vous à la newsletter !

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris